Inscriptions sur les listes électorales : la Campagne du PS avec Xavier Gorce

twitter_1000x500_voter01En 2017, c’est décidé, je vote ! Je m’inscris sur les listes électorales, au plus tard le 31 décembre 2016 !

Téléchargez et découvrez la campagne du Parti socialiste avec les illustrations de Xavier Gorce.

Pour voter en 2017 à l’élection présidentielle (23 avril et 07 mai 2017) et aux élections législatives (11 juin et 18 juin 2017), inscrivez-vous sur les listes électorales avant le 31 décembre avant minuit.

Retrouvez ici toutes les informations nécessaires pour vous inscrire sur les listes électorales.

Lire la suite de Inscriptions sur les listes électorales : la Campagne du PS avec Xavier Gorce

Jean-Christophe Cambadélis « Aucun scénario n’est écrit à l’avance »

Voici l’interview de Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste, pour l’Hebdo des socialistes n°843-844. L’occasion de faire un point sur les enjeux des primaires de la gauche et des écologistes des 22 et 29 janvier prochains.

Que retiens-tu de la Grande convention de la Belle Alliance Populaire du 3 décembre ?

Je retiens deux choses. Tout d’abord, les standing ovations pour le Président de la République. En fait, cette journée s’est déroulée sous le sceau du respect. L’atmosphère a été très studieuse, très engagée mais marquée en permanence par une certaine émotion, tout le monde l’a ressenti. Ensuite, je retiens la combativité des militants présents. Ils ont conscience de la menace que font peser les droites et l’extrême droite sur notre pays et ils veulent s’engager pour l’unité de la gauche

Les médias n’ont pas été tendres…

Les médias sont arrivés à ce rendez-vous avec leurs préjugés. Rien n’aurait pu les faire changer d’avis. Ils n’ont pas voulu mettre cette Convention en perspective, après la décision du Président de la République. Et puis, comme à leur habitude, ils font dans l’hyperpersonnalisation : ils voulaient voir des candidats s’écharper. Je suis heureux qu’on les ait déçus sur ce point. Au final, tous les militants présents à la Convention et qui ont lu la presse du lendemain vous le diront : nous n’avons pas assisté au même événement que certains dans la presse.

Après la décision de François Hollande, quelle tournure prennent les primaires citoyennes ?

La décision du Président de la République est moralement et politiquement exemplaire. Nous le savions, car nous pouvons l’observer depuis le premier jour de son quinquennat : François Hollande est à la hauteur de l’Histoire et il est l’honneur de la gauche. Sa décision nous oblige et nous invite à faire de la primaire un succès. Il a en effet fini son allocution en appelant au « sursaut collectif ». Les primaires sont le moment du sursaut, de l’unité et du combat. Enfin, la décision du Président de la République déplace le curseur de la défense du bilan au débat sur les projets.2016-12-03-grande-convention-nationale-144

Tu prônes l’unité de la gauche, mais certains candidats persistent à partir seuls. Comment analyses-tu ces refus ?

La division est le plus court chemin vers la défaite. Certains candidats ont des stratégies de troisième tour et donc de troisième place. Leur objectif est de finir devant les autres candidats de gauche pour régler leurs comptes après le second tour et la défaite. La bonne stratégie devrait être de finir devant un candidat de droite pour aller au second tour et gagner. Pour cela il faut s’unir. C’est pourquoi j’invite Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron à nous rejoindre. Je martèlerai ce message tant qu’il le faudra.


« DEPUIS DES MOIS, LE PARTI SOCIALISTE A TRAVAILLÉ POUR PRODUIRE DES IDÉES RASSEMBLÉES DANS LES CAHIERS DE LA PRÉSIDENTIELLE »


Le Parti socialiste va-t-il faire des propositions aux candidats à la primaire ?

Au Parti socialiste, nous prenons les idées au sérieux. Depuis des mois, le Parti socialiste a travaillé pour produire des idées rassemblées dans les Cahiers de la Présidentielle. Ces idées, tous les candidats de la primaire de la BAP peuvent se les approprier. C’est buffet à volonté. Ces Cahiers sont socialistes jusqu’au bout : ils sont faits pour être partagés et discutés. Pour nous, ces Cahiers sont l’occasion de répondre à la demande de sens de nos compatriotes face à une droite qui fait dans le sensationnel. C’est une autre proposition faite aux candidats : tournez-vous vers les Françaises et les Français dans cette primaire !

La Droite dure domine dans les idées, pourquoi ?

Depuis de trop nombreuses années, la gauche s’est enfermée dans le seul débat économique, elle a délaissé la politique et donc la question clé : comment assurer la cohésion de la France, au-delà des différences. La gauche n’a pas non plus suffisamment combattu les précarités accaparés que nous étions par le redressement productif et la fin des déficits. Pour autant, sommes-nous si sûrs que la droite domine tous les esprits ? Je ne le crois pas. Je pense au contraire qu’il n’y a pas de majorité politique pour la casse sociale que nous promet la droite. Si la gauche fait dans le sérieux égalitaire comme elle fait dans le sérieux budgétaire et si elle retrouve sa combativité, alors la bataille de France ne fait que commencer. Et au final nous vaincrons.

31470337286_fce2ebce89_z

Quel scénario envisages-tu à la Présidentielle ?

Il n’y a aucun scénario écrit à l’avance, aucune défaite assurée, aucun adversaire invincible. Rien n’est écrit, tout est possible. Je pense que la pression sera tellement forte sur les candidats de gauche qui maintiennent leur candidature hors-primaire ou post-primaire, que la gauche abordera le premier tour en position pas si défavorable. La question centrale est le niveau pour accéder au second tour. Vous verrez, le ticket d’entrée au second tour va s’approcher du score du Parti socialiste aux dernières régionales. Et là, tout devient possible !

Lire la suite de Jean-Christophe Cambadélis « Aucun scénario n’est écrit à l’avance »

Non à la suppression des politiques de logement social. Signez l’Appel !

appel-logement

« CA PASSERA PAS ! »

NON A LA SUPPRESSION DES POLITIQUES DE LOGEMENT SOCIAL

 

Le logement est un droit, pas un produit d’investissement pour spéculateurs profiteurs ! Le modèle français du logement social est un bien commun qui permet de loger des milliers de familles, qu’il s’agisse des plus défavorisées ou des classes moyennes. Le logement social est un logement abordable et de qualité, fer de lance de la reprise de la construction dans le secteur du bâtiment.

STOP à l’entreprise de démolition du parc HLM français, pilier du vivre ensemble, que nous propose la droite dans son projet :

  • NON à la suppression du logement social
  • NON à la privatisation du parc HLM
  • NON à la remise en cause de la loi SRU
  • NON à la suppression des aides à la pierre et des aides aux maires bâtisseurs
  • NON aux ghettos de riches et à la ségrégation territoriale

Nous voulons  des logements abordables et de qualité pour toutes et tous. Nous saluons tous les acteurs qui se battent au quotidien contre le mal logement et pour l’accès au logement.

Comme nous, signez cette pétition pour dire NON au démantèlement du logement social voulu par la droite !

Rassemblons-nous pour dire NON !

Ces propositions de la droite, ça ne passera pas !

Les premiers signataires : Dominique ANDREANI- Christian ASSARAF –Pierrette BLAIS-Amine BOUABBAS-Moustafa CHAABI -Sandrine CHARNOZ – Gilbert CUZOU -Adrien DELACROIX- Guy DELCOURT– Zakaria GANDEGA-Pascal GOALENC-Sandrine GRANDGAMBE – -Linda GOURJADE – Mathieu HANOTIN-Ariane LESEC-Jean MALLET- Frédérique MASSON-Loubna MELIANE – Christophe PREMAT –Michèle PRETRE – Marie-José RAYMOND-ROSSI-Syla SEYDOU-Manzara TRAORE…


SIGNEZ L’APPEL !


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Lire la suite de Non à la suppression des politiques de logement social. Signez l’Appel !

Non les quartiers ne sont pas un problème mais la solution. Signez l’Appel !

« CA PASSERA PAS ! »

Non les quartiers ne sont pas un problème mais la solution

Samedi 26 novembre 2016, plus de 300 acteurs économiques, culturels et associatifs de la France se sont retrouvés à Paris pour écrire un récit collectif où les quartiers seraient  une partie intégrante de notre République.

Le dynamisme qui y existe, la diversité des parcours et la volonté qui y prédominent méritent l’égalité républicaine de notre pays.

A la veille d’échéances politiques majeures, les populations des quartiers populaires refusent les inégalités et veulent faire entendre leurs voix dans la perspective des échéances à venir. La Droite porte un regard discriminant et stigmatise, dans son projet, les populations les plus reléguées

Parce que nous avons grandi, travaillé, milité, dans des quartiers populaires, nous appelons aujourd’hui, par ce manifeste, tous les quartiers de France – et sa jeunesse en général à se mobiliser.
Parce que les quartiers sont excédés et ne veulent plus être considérés comme une source de problèmes, ils revendiquent aujourd’hui la formidable ressource qu’ils constituent, comme autant de forces capables d’inventer demain et comme des partenaires à part entière.
Un engagement de proximité, où chaque individu est susceptible d’influer sur les décisions collectives et d’imprimer sa marque. Nous refusons le principe même de l’assistanat.
Sortons nos quartiers des clichés et poncifs convenus, du décalage entre vie politique, institutionnelle, et le monde réel. Il faut reconnaître et respecter l’incomparable capacité de médiation de nos structures associatives et économiques bien mal reconnues jusqu’ici par une sphère institutionnelle qui n’assume pas assez la représentativité citoyenne de nos populations.
Aujourd’hui nous voulons nous rassembler pour devenir auteurs et acteurs de l’harmonie retrouvée dans nos quartiers et nous opposer fermement à une droite stigmatisante qui cherche les voix de l’extrême droite en opposant les Français entre eux.
 
Nous voulons dire :
 
NON aux assimilations : jeunes et banlieues = délinquance et incivilités !

NON à la violence d’une société verrouillée ! NON aux discriminations !

Nous voulons redonner à la démocratie vitalité et intérêt.

Nous voulons l’égalité réelle des chances pour tous.

NON, le projet de la droite ne passera pas ! NON, cette présidentielle ne se fera pas sans nous !

NOUS sommes la France !

Les premiers signataires : Fathia Agueni, Allaoui Abdallah, Sedik Amayo, Driss Ameri, Anissa Boutchiche, Abdelkader Bahloul, Lyece Choulak, Sabrina Choulak, Benjamin Colafrancesco, Julien Cuminetto, Nadia Daff, Christophe Disic, Farida Elhmoudi, Morgane Garnier, Sébastien Jibrayel, Stéphane Juvin, El-Had Kamardin, Samira Laal, Chabani Madi, Dounyazad Madjidi, Zakia Morin, Brigitte Prosperi, Geneviève Roch, Slimane Tirera, Adel Ziane, …

SIGNEZ L’APPEL !


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Lire la suite de Non les quartiers ne sont pas un problème mais la solution. Signez l’Appel !

Samedi 3 décembre contre la Droite « J’y serai ! » : affichez vos couleurs

Pour le grand rassemblement de samedi contre la Droite :  habillez vos pages/profils Facebook et comptes Twitter


Facebook
864x359

 

 

 

 

 

 

 

contre_ladroite_500x500

 

 

 

 

 

 

 

 


Twitter

1500x500

Lire la suite de Samedi 3 décembre contre la Droite « J’y serai ! » : affichez vos couleurs

Non à la remise en cause du droit d’asile ! Signez l’appel !

appel_droit-d-asile

CA NE PASSERA PAS !

Non à la remise en cause du droit d’asile !

 

Le droit d’asile, c’est l’honneur de la France ! C’est au travers de son application que notre pays est reconnu dans le monde entier comme une grande nation.

La France, patrie des droits de l’Homme, a toujours eu une tradition de terre d’accueil pour les enfants, les femmes et les hommes qui ont fui la guerre et les tortures pour garder le droit de vivre.

En outre, le droit international énonce, met en place et consacre le principe de l’accueil. Est-il besoin de rappeler que la Convention de Genève relative au statut des réfugiés a été adoptée au lendemain de la seconde guerre mondiale et ses millions de réfugiés ?

Alors même que la solidarité doit s’exprimer pour assurer un accueil humain aux réfugiés provenant d’Afghanistan, d’Erythrée, d’Irak, de Somalie, du Sud Soudan, du Darfour, de Syrie, la droite préfère tourner le dos aux valeurs républicaines en revenant sur les principes du droit d’asile.

Nous dénonçons l’instrumentalisation des peurs, en particulier la peur de l’Autre, la peur de celui qui est différent.

Nous n’acceptons pas les mensonges populistes laissant croire que notre pays devrait faire face à une « invasion migratoire ».

Nous avons honte de voir la droite mêler ses propos – mais aussi ses votes – aux élus d’extrême droite quand il s’agit de bloquer l’accueil nécessaire des réfugiés sur nos territoires.

Pour 2017, la droite entend céder à tous les populismes en proposant de revenir sur les principes du droit d’asile, sur les conditions d’accès à la nationalité ou encore sur les droits dont doivent pouvoir bénéficier les réfugiés dans notre pays.

Nous, femmes et hommes de Progrès, rassemblons nous pour dire « NON !»

Ces propositions de la droite, cela ne passera pas !

Les premiers signataires : Caroline Adomo, Catherine Ariso, Nathalie Audin, Martine Audras, Nicolas Auer, Christiane Balmont, Jean-Pierre Bastie, Marguerite Bastien, Anne-Morgane Barrault, Marie-Françoise Béghin, Barbara Bellanger, Anne Benazet, Bahia Benhamid, Mehand Bentaha, Danièle Benoit, Hugues Bernard, Jean-Marc Bergia, Marie-Claude Blaquières, Florence Blatrix, Jean-Claude Bordes, Christophe Borgel, Bernard Bourjade, Alain Boussager, Jean-Christophe Boussion, Maurice Braud, Colombe Brossel, Luc Broussy, Jean Brun, Denis Buetas, Jérôme Buisson, Alain Buisson, Serge Caetano, Denis Calvet, Christian Castagna, Christian Chatonnay, Claude Cheron, Eric Congé, Claude Dargent, Elsa Di Méo, Bernadette Dodet, Christine Dorejo, Robert Durando, Zohra El Kouacheri, Marie-Laure Fages, Cécile Faget, Henriette Falba, Franck Fedou, Charles Fellmann, Louis Ferré, Sandrine Floureusses, Jean-Luc Fontalirand, Jacques Gales, Sébastien Gimenez, Jacqueline Grima-Pettenati, Pierre Grimaud, Hervé Gransart, Yvonne Grimaud-Poirier, Sadry Guita, Jeanne Henri-Viel, Michel Henri-Viel, Jérôme Impellizieri, Pierre Jeanneau, Marie-Rose Koro, Jean-Luc Lacoste, Sandrine Laffore, Zambo Landry, Karine Gloanec-Maurin, Annaïg Le Moël, Hervé Le Sourd, Evelyne Mabilat, Christophe Mailhet, Jacques Marsick, Louis Maurice, Sandrine Mazetier, Marianne M’baye, Jean Menardi, Nadine Milhaud, Guillaume Molierac, Michael Moreau, Luce Moufflet-Jaulent, Julie Moulin, Jean-Michel Morer, Michèle Muratore, Corinne Narassiguin, Maurice Neveux, Stéphane d’Oliveira, Sandrine Ouchene, Benoît-Joseph Onambele, Frédéric Pellegrinetti,Edith Pescheux, Victor Pescheux, Michèle Pham-Baranne, Sébastien Podevyn, Geneviève Prieur, Catherine Pitous, Martine Pouy, Jean-Paul Radigois, Daniel Régis, Insaf Rezagui, Christine Revault d’Allones, Daniel Roulleaux, Didier Roux, Isabelle Roy, Viviane Ruant, Louis Sabadie, Paulette Salles,Roseline Sarkissian, David Sautreau, Géraldine Sacchi-Hassanein, Isabelle Santiago, Françoise Senouque, Marc Senouque, Claire Thuriès, Pierre Trey d’Ousteau, Yannick Trigance, Antoine Varoque, Michel Vinuesa, Alain Yvergnioux, Monique Zanutto…


SIGNEZ L’APPEL !


  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Lire la suite de Non à la remise en cause du droit d’asile ! Signez l’appel !

Rencontre des quartiers populaires : « La France, c’est ça ! »

Samedi 26 novembre, à La Bellevilloise (Paris), la rencontre des quartiers populaires a réuni près de 300 responsables associatifs, acteurs de terrain, citoyens, venus de toute la France (Henin-Beaumont, Marseille, Montpellier, Fréjus, Toulouse, Paris, Alfrotville, Saint-Ouen, La Courneuve…) témoigner du quotidien et poser le cadre de réflexion. Chacun s’accorde à réaffirmer « Nous sommes la France« .

En synthèse, l’ensemble des interventions ont martelé « Nous ne baissons pas les bras, nous déployons la solidarité dans nos quartiers, mais nous sommes vigilants : la gauche ne doit pas manquer son rendez-vous avec l’Histoire. Les quartiers ne sont pas un problème, c’est la solution.« 

Cette initiative pilotée par les secrétaires nationaux Karim Bouamrane, Sebastien Jibrayel, Brahim Abbou et Kamel Chibli a permis de mettre en réseau les quartiers dans une initiative à reconduire. Contrôle au faciès, droit de vote des étrangers, conditions de retraite non discriminantes pour les vieux migrants, conséquences de politiques de droite dans les quartiers… rien n’a été éludé.

Le Premier secrétaire du parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis a conclu cette première : « Je vous appelle à vous organiser, vous réunir, à peser sur les événements ! Sans cela, vous serez plus malheureux demain.« 


Toutes les photos ici Photos de la Rencontre des quartiers populaires Paris-26 novembre 2016 (Photos Mathieu Delmestre)


Lire la suite de Rencontre des quartiers populaires : « La France, c’est ça ! »

Tous à Paris le 3 décembre contre la Droite !

3 décembre Grande convention à Paris : Soyez le… par BelleAlliancePopulaireOfficielle

La Droite désigne son candidat, nous combattons son projet.

La Grande convention nationale de La Belle Alliance Populaire du 3 décembre fait converger à Paris (au Paris Event Center, Métro et Tramway station Porte de la Villette) l’ensemble des démocrates, socialistes, écologistes, intellectuels, militants associatifs et syndicalistes qui souhaitent bâtir la gauche dans l’unité.

Ouverture des portes à 11H30.

Restauration possible sur place.

Accès

Tramway T3B – Station Porte de la Villette
– Métro ligne 7 – Station Porte de la Villette
– RER E arrêt Gare Rosa Parks (à 1 km)
– Seuls les cars affrétés pourront stationner sur le site.
– Pour les véhicules des particuliers, il faudra utiliser le parking de la Cité des Sciences et de l’Industrie – 61 boulevard Macdonald, 75019 Paris

INSCRIPTIONS JUSQU’AU JEUDI 1er DECEMBRE

Inscrivez-vous via le formulaire ici : Formulaire d’inscription à la Grande convention

Lire la suite de Tous à Paris le 3 décembre contre la Droite !

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×